Stage de parapente et cours de pilotage au sol

En parapente, il est très important d’acquérir une solide technique au sol afin de gérer au mieux chaque situation, dans toutes conditions, dans un cadre raisonnable.

Une brise soutenue, dès 20km/h, nécessite une préparation particulière. Une fois la voile posée au sol, il faut être prêt à piloter le plus rapidement possible : si la voile commençait à se gonfler, il faut pouvoir répondre à toutes situations.

L’entraînement et la répétition permettent d’acquérir le geste juste, dans un délai de plus en plus court pour que la réponse devienne un réflex. Le bon geste est parfois de prendre la décision d’aller faire une partie de pétanque, quand notre terrain de jeu devient infréquentable… La notion de conditions plus ou moins fortes reste une notion subjective suivant l’expérience et les compétences de chacun. Le parapente est un jeu qui se pratique aussi au sol… mais le jouet a besoin qu’on lui consacre beaucoup de temps pour l’apprivoiser et en exploiter tout le potentiel.

Le « Top Landing » : un exercice pas toujours facile à travailler en situation réelle lorsqu’on pratique le parapente le plus souvent en montagne… la dune est un magnifique terrain de jeu bien dégagé où il est facile de multiplier les décollages et atterrissages. La brise de mer, même si elle peut être parfois forte et rafaleuse, est généralement laminaire, ce qui facilite l’exécution des manœuvres aux basses vitesses. Ce travail permet d’explorer les différents comportements de son aile et d’enregistrer les informations que la voile peut transmettre aux commandes. Tout ce travail est facilité par l’absence d’obstacle ou de limite de terrain boisée. Par contre, il est toujours possible de les imaginer pour augmenter la difficulté sans risque.
Pour beaucoup de pilotes, le décollage et l’atterrissage sont de mauvais moments à passer et synonymes de stress. Avec une bonne technique cela devient un jeu…….

L’accélérateur est un élément indispensable en bords de mer en cas de vent forcissant, il est donc important de savoir exploiter tout le potentiel de sa voile. Il peut vous permettre d’augmenter votre vitesse d’environ 15km/h, c’est 45% de vitesse supplémentaire, ce qui peut être très utile quand le vent augmente rapidement et qu’il est temps d’aller se poser.